Logo-partie-tournante.webp

Passer Windows 10 de GPT en MBR

Sommaire

Faites appel à PCsoleil informatique pour vos réparations
Dix ans d’expérience dans la remise en état de PC portables, fixes et AIO
Centre-Var 06.28.07.77.83 ou
par E-mail

Sommaire

Voilà une intervention informatique qui n’est pas commune: Passer un Windows 10 installé en mode GPT et un BIOS réglé en UEFI, vers un environnement en MBR.

Facile à faire pour un disque de données; la manœuvre pour un disque système est bien plus technique: C’est ce qu’on va voir dans cet article!

Pourquoi faire ça? Il se trouve que je dois réparer un ordinateur en UEFI, qui démarre seulement si l’on retire et remet la pile du BIOS avant. MAIS par la suite si j’éteins ou redémarre le PC, j’ai ce message « Aucun média d’amorçage n’a été trouvé etc… ». Il faut de nouveau que je retire/remette la pile pour démarrer normalement ce qui n’est pas une pratique envisageable pour mon client!

Par contre quand je choisis le mode de démarrage CSM dans le BIOS (Je demande donc au PC de démarrer seulement sur un disque dur MBR) Je n’ai plus de problème! Enfin; dans le sens que disque dur système est de nouveau détecté par le BIOS, parce qu’évidemment en l’état Windows 10 ne démarre pas. Une MAJ du BIOS n’est pas envisageable; trop risqué sur du matériel qui est défectueux.

L’UEFI est réglé d’origine comme ceci = Boot : UEFI mode, Secure boot enable, Boot Séquence: Windows Boot manager.

Et voici la configuration d’origine du disque dur avec ses partitions en EFI

Modifier les réglages du BIOS

Après avoir frénétiquement appuyé sur le bouton F12 à la mise sous tension, j’accède au BIOS et je désactive le Secure boot, et dans les options de démarrage je règle le Boot mode sur Legacy (traduction: démarrage possible seulement en mode MBR).

Création de la clé USB bootable

Le USB Live Strelec WinPE s’impose: Je le considère comme le meilleur successeur de Hiren’s Boot CD. Je passe par le téléchargement via Mega et obtiens un fichier zippé, que je décompresse grace au mot de passe strelec et j’hérite d’une image ISO, laquelle va être traitée par l’utilitaire RUFUS pour occuper une clé USB bootable. Dans RUFUS je choisis schéma de partition: MBR.

Modification de la configuration du disque dur système

Sur le PC d’origine, je branche la clé USB bootable et tapote frénétiquement la touche F12 pour accéder au BIOS (F12 par défaut sur tous les terminaux ASUS). J’y retrouve l’option de choix de démarrage, réglée -pour ce dépannage- sur la clé USB.

Sous Strelec WinPE je lance Minitool partition depuis le menu Windows

Pas de surprise: On retrouve la même configuration que celle sous le Windows 10 d’origine, en des termes plus explicites et techniques. Minitool révèle la partition dite « MSR » ou « Reserved », mystérieuse mais utile pour la résilience du système car elle permet notamment de remapper lors que l’apparition de secteurs disques défectueux.

Disque système: conversion GPT en MBR

Je clic sur Disk1 et l’option idoine apparaît. Après validation le disque est désormais « en MBR ». Les limitations de cet ancien mode de fonctionnement (partition taille max 2To; pas plus de 4 partitions physiques) n’ont aucun impact sur ce PC de particulier.

Suppression des partitions hors partition système

Le démarrage en mode MBR n’a besoin d’aucune autre partition que de celle du sytème, (à part si on utilise Bitlocker) Je ne laisse que C:/ Et supprime purement et simplement toute autre partition.

Partition C: que j’étends à toute la surface du disque.

Activer la partition contenant Windows

Cette seule partition doit être « active ». C-a-d marquée comme la partition qui contient le secteur de démarrage.

Recréer le dossier BCD (Boot Configuration Data)

…Sauf que le BCD, initialement à la racine de la partition EFI, n’est plus, victime collatérale des suppressions de partition. Il faut le re-créer! Le BCD est finalement un fichier texte qui liste tous les O.S. démarrables et leur version: Windows 10 en mode normale, en mode sans échec, la partition de récupération.

Je lance dans le menu de Strelec> sous-menu Console Utilities> bcdboot. Il faut l’argumenter, voici les options explicitées de cette commande :

  • Désignation de l’emplacement de Windows: C:\Windows
  • Menu de démarrage en langue Française (facultatif): /l fr-FR
  • Désignation de la partition qui contient Windows: /s C:
  • Mode de démarrage (UEFI ou BIOS) ici évidemment on veut le mode BIOS: /f BIOS

Après exécution de cette commande le dossier Boot est bien créé sur C:\

Vérifier et réparer l'amorçage du disque dur

Encore de l’amorçage… Je lance la commande BootRec depuis Strelec: Menu Windows> Console Utilities.

La commande Bootrec /FixMBR agit sur le tout 1er secteur du disque dur aux tous premiers Octets. Cette zone, lancée par le BIOS, liste les partitions sur le disque; la commande Bootrec /FixMbr répare cette zone en réécrivant un boot sector valide. Pour simplifier c’est l’amorce obligée d’un disque dur. Cette 1ère amorce dans le processus de démarrage pointe vers une 2ème amorce placée sur la partition active: un boot sector de partition en somme appelé PBR et réparable avec la commande Bootrec /Fixboot (voir plus bas).

Mais, alors que la commande Bootrec /FixMbr est successfull, la commande Bootrec /FixBoot ne fonctionne pas: Message acces denied. Tant pis je vais essayer de démarrer normalement en éteignant le PC et retirant la clé USB Strelec. Résultat: Parfait! Ca fonctionne. Comme on voit sur la capture Windows est désormais en « MBR ».

Si le démarrage s’était mal passé à cause de cette commande Bootrec /Fixboot qui ne veut pas s’exécuter, qu’aurais je fais?

Inquiet, je suis revenu sur Strelec et j’ai lancé BootIce: Petit utilitaire de gestion des BCD, secteurs d’amorce et autres notions d’amorces, puis j’ai choisis le disque dur système, cliqué sur Process PBR, choisis la partition C:\ et coché BOOTMGR boot record puis validé sur le bouton Install/config. Un message de succès est alors apparu! Bon à savoir.