Accueil / Mes interventions / ASUS G71 démontage cause surchauffe

ASUS G71 démontage cause surchauffe

Le souci sur ce pc portable de joueur est le suivant ; au bout de quelques minutes, le bureau se constelle de tous petits points blancs ou rouges très lumineux. Et si on lance un jeu, l’affichage se fige sans qu’aucune commande au clavier ou mouvement de souris ne fonctionne.

Mon client habite entre Brignoles et Le Val et a déjà fait quelques manipulations : Retrait de la trappe du ventilateur et passage d’un coup de bombe à air. Aussi mise à jour des pilotes. Rien n’y fait.

Arrivé à son domicile je lance un petit utilitaire gratuit et « portable » (sans installation) HWinfo. En même temps je lance un jeu vidéo en mode fenêtré.  HWinfo révèle une température de 101° pour la carte graphique : c’est beaucoup mais tenable pour un tel composant : Je pense aussi à un problème de fixation ou oxydation du port vidéo interne.

J’emporte le PC en atelier car, même si la carte graphique est visible en retirant la trappe d’accès il est impossible de l’a démonter telle quelle : Il faut désassembler cet Asus G71.

La présentation du démontage en photos & légendes (cliquer ici si pbm d’affichage) :


Le PC portable valait env. 1800€ à sa sortie… Mais le démontage est d’autant moins stressant que les composants sont robustes, et que la carte mère est aussi imposante qu’une carte mère de PC bureau.

J’ai donc bien sur dépoussiéré au pinceau ET à la bombe à air le ventilateur (empêcher la rotation  pendant le soufflage), le radiateur de sortie d’air, remis du scotch fort tressé sur la feuille plastique rigide qui canalise l’air chaud vers la sortie.

J’ai rajouté une fine couche de pâte thermique sur le GPU et les modules de mémoire vidéo, puis désoxydé le port type MMX à l’aide d’une bombe contact. Côté slot sur la carte mère; passage d’un pinceau.

Au final la température maximale de la carte vidéo tombe à 95° . Le stress-test graphique fut effectué avec le logiciel MSI Kombustor en DirectX 9 : Gain faible en °C mais il faut dire que le logiciel utilise un algorithme de rendu de fourrure..

Au final, un jour de stress-test n’a provoqué aucun bug graphique ou freezing d’affichage

PS: Fausse joie! Le stress-test s’est certes bien fini, mais le simple fait de laisser reposer le PC quelques heures aboutit au même symptôme: petits points  très colorés et -nouveauté- lignes cassées sur l’écran.
La surchauffe n’est plus en cause, mais elle a fait des dégât: les soudures de la carte vidéo ont souffert de l’alternance froid-chaud et se sont micro-fissurées.

Alors pourquoi le stress-test s’est bien passé me direz-vous? Et bien lorsque le PC est chaud, les soudures sont dilatées et se touchent: tout va bien. Mais lorsque le PC s’est bien refroidi celles-ci se contractent et ne sont plus en liaison.

Malheureusement le coût d’une carte graphique puissante pour PC portable est trop élevé: Il faut compter entre 300€ et 500€: La réparation est abandonnée par mon client au profit de l’achat d’un nouvel ordinateur