fbpx

Récupérer les fichiers renommés en FILExxx.CHK

Faites appel aux services de PCsoleil informatique pour votre sauvegarde
Professionnel depuis dix ans dans le Centre-Var, basé à Brignoles
06.28.07.77.83 ou par E-mail

Sommaire

Un client a un gros problème: Les photos; vidéos et musiques sur la carte SD de son Smartphone Android ont disparus; D’après sa description; il a connecté la carte SD sur son PC, Windows a détecté que sa carte était endommagée et a lancé une réparation de disque. Par la suite il a vu qu’un sous-dossier nommé FOUND.000 a été créé sur sa carte avec à l’intérieur plusieurs centaines de fichiers nommés FILExxx.CHK (où xxx est remplacé par un nombre aléatoire)…

Sauvegarde d'urgence sur image disque

La toute première chose à faire est une sauvegarde complète de la carte SD; Mais il s’avère qu’un copier-coller depuis un volume de stockage détérioré ne peut fonctionner (voir les chapitres suivant); Il me faut un logiciel spécialisé qui ignore les parties irrécupérables de la carte: Ce sera le logiciel gratuit HDD Raw Copy. Il fait ce que je souhaite: Une image disque exacte et il ignore les secteurs défectueux. NB: la procédure sous Windows à bien fonctionné sinon je me serais tourné vers un live DVD Linux de Knoppix et la commande ddrescue.

La capture ci-dessous montre le lancement de HDD Raw copy tool avec la carte SD choisie (bizarrement reconnue mais ce n’est pas grave).

En destination de sauvegarde je choisis un sous-dossier nommé “RECUPIMG” dans le dossier “Documents”. Je choisis le format IMG (requis quand il s’agira de récupérer les photos, vidéos, etc… avec un logiciel que je décrirais dans la suite de l’article).

Après Clic sur “enregistrer” puis démarrer il faut vraiment être patient car le backup va durer plusieurs heures! En effet sur un support abimé, HDD Raw copy doit identifier les parties irrécupérables pour les ignorer, mais la lecture et la cartographie de ces zones est terriblement lente.

1ère récupération: Les fichiers FILExxx.CHK

Ces fichiers en extension CHK (dans le dossiers FOUND.000) étaient à la base des fichiers normaux, donc potentiellement les documents de mon client. Mais Windows -lors de la réparation disque- les a considérés comme abimés et les a placés dans ce fameux dossier FOUND.000, en renommant les noms de fichiers et extensions.. Hors il est bien possible que Windows ait eu la main lourde, ce qui s’avèrera vrai!

Problème: Comment copier les dossier FOUND.000 alors que la carte est abimée; Pour cela j’utilise l’indétrônable Unstoppable Copier (vieux logiciel, prenez la version Windows 8). Je lui demande de ne copier-coller QUE le dossier FOUND.000 de la carte vers une clé USB branchée à mon PC nommé DURACELL de lettre F:\ . Dans ses paramètres je ne touche pas à l’option “Nombre Maxi. de tentatives“: Le logiciel a l’intelligence de s’auto-régler à ce niveau selon l’état du stockage. Pas curiosité je coche “Calculer le temps restant“, et par impatience “Fichier endommagés en 1er” (copie en premier les fichiers sains):

Quelques heures plus tard, le dossier de réception ressemble à ceci:

QUESTION: Comment reconnaitre quels fichiers sont des photos, des vidéos, pdf, etc vu qu’ils n’ont plus leurs noms et extensions? Il faut un logiciel capable de lire le format binaire des fichiers (composé de 0 et de 1). En effet chaque type de fichier (EX: le JPEG) commence toujours par une série de 0 et 1 significatifs, et c’est pareil pour chaque type de fichier:

REPONSE: Je vais utiliser un logiciel vraiment complet en matière de reconnaissance de signatures binaires: Trid. Il peut traiter en lot les fichiers et se montre capable de reconnaitre Env. 14.000 type de fichiers! Mais il est moins aisé d’utilisation qu’un UnCHK ou autres. Il faut télécharger les deux fichiers encadrés en rouge, les dézipper et les placer idéalement dans un dossier au nom court (ici TRID), à la racine de C:\ :

Le dossier triddefs dézippé contient un fichier triddefs.trd qu’il faut déplacer dans le dossier trid_w32 comme dans la capture ci-dessous -il doit être dans le même dossier que “trid.exe”- :

Reste à lancer en ligne de commande Trid.exe. Il va traiter en lot tous les fichiers (heureusement!) et remplacer les extension *.CHK par la bonne extension grâce à la base de signature triddefs.trd (option de commande “-ae” comme “add extensions“:

L’opération est rapide; Voilà le dossier de réception après ce traitement: Les extensions ont étés retrouvées, même si quelques fichiers trop abimés se retrouvent avec une extension en *.h ou *.s : Définitivement perdus; je les suppriment:

2ème récupération: A partir de l'image disque

La première technique de récupération (chapitre précédent) avait pour but de récupérer le maximum de fichiers considérés par Windows comme abimés, mais visibles sur la carte SD. Cette seconde partie va traiter les fichiers DISPARUS de la carte.

En tout premier lieu j’avais fait en urgence une sauvegarde (premier chapitre) en précisant l’importance de créer cette image disque au format *.img. C’est parce que le nouvel utilitaire de récupération QPhotorec peut lire une image disque au format *.img pour y récupérer les données disparues. Je télécharge la version WindowsX64, c’est un package Zippé nommé  TestDisk .

Après dézippage et ouverture du dossier, on y trouve Qphotorec_win.exe; c’est la version avec interface graphique de Photorec_win.exe et c’est elle que je vais lancer en tant qu’administrateur.

Depuis la liste déroulante de choix du “média”, je vais chercher l’image disque précédemment créée : “RAWCOPY.img”; Le logiciel me montre alors deux occurrences; En fait il présente la même chose, mais sous deux notions différentes: Le disque physique et la partition; Comme la carte SD contient des secteurs défectueux, il est recommandé dans la documentation de Photorec de choisir l’occurrence de label [WHOLE DISK]: la coche “Whole: extraire les fichiers depuis la totalité de la partition” est alors cochée automatiquement: gage de lenteur pour le scan! Mais pas le choix pour récupérer le plus possible:

Après clic sur “Rechercher”, QPhotorec affiche une synthèse du nombre de fichiers récupérables par extension, sous forme de listing: Ça m’a permis de vite rassurer mon client au téléphone en lui disant combien de photos, vidéos et autres sont “sauvables”.

Par contre… Mon client aura fort à faire pour ré-organiser ses données: les fichiers récupérés sont placés dans plusieurs sous-dossiers -C’est voulu par QPhotorec: Si un seul dossier contenait tous les fichiers récupérés (soit potentiellement plusieurs dizaines de milliers selon les cas) ce dossier serait très long à s’ouvrir:

Si j’ouvre un des dossiers recup_dir.xxx, j’obtiens une longue liste de fichiers: Pour faciliter l’exploration et supprimer les éléments inutiles (fichiers avec extension *.s; *.h et autres extensions inutiles), je choisis dans le menu “Afficher” le mode “Détail” et je clic alors sur l’entête de colonne “Type” pour trier par type de fichier. Mon client va s’occuper de faire le tri, petit à petit.. En tout cas le voilà bien rassuré car il n’avait effectué aucune sauvegarde!